Les trois meilleurs vélos électriques selon le magazine Que choisir (article gratuit)

Le magazine a testé en toute indépendance les vélos électriques du marché. Voici pourquoi selon le comparatif Que choisir ces trois-là sont considérés comme les meilleurs.

Le test de Que choisir des vélos électriques

Pour son test, le magazine a fait participer les enquêteurs bénévoles de 90 associations UFC-Que choisir pour donner l’image la plus claire du marché et des modèles de vélos électriques disponibles en France. En moyenne, et comme on pouvait tout de même s’y attendre, les prix sont plus élevés dans les chaines spécialisées que dans les magasins de sport et grandes surfaces. En France, le marché des vélos électriques explose. Il a gagné 152 % sur un an. Nous ne livrons ici qu’une partie du test des vélos électriques de Que choisir. L’article complet se trouve sur le site du magazine et il est payant.

Le palmarès des meilleurs vélos électriques selon Que choisir.

Le premier : le Scott Sub Active eRide Unisex (note 16.1/20) Prix 2300 €

Selon le magazine Que choisir, le modèle est homogène et performant. Ils ont constaté que ce vélo électrique pouvait rouler 72 km avec une charge de batterie… même s’il faut presque 6 h pour recharger ladite batterie. La sécurité a été particulièrement appréciée : à 25 km/h, il lui faut 4 mètres pour s’arrêter. La stabilité et le confort ont fait l’unanimité des testeurs.

Voir sur Amazon

Voir chez Scott

Le second : Nakamura E-Fit 100 W (15.2/20) Prix 1200 €

Ce vélo est équipé d’un moteur sur la roue arrière et il a surpris les testeurs du magazine. Il est en effet vendu 1000 euros moins cher que ceux avec un moteur dans le pédalier et il s’est révélé surprenant lors des tests. Il a été jugé très confortable. Mais il est moins autonome que le Scott, puisque l’on ne peut parcourir que 55 km avec une charge de batterie. Il est aussi moins bon côté freinage que le premier. Cela se comprend, car il est équipé de simples freins à patins, tout ce qu’il y a de plus basique.

Voir sur le site d’Intersport le modèle femme

Le troisième : Cube Touring Hybrid One 400 (note 14,6/20) Prix 1900 €

Les testeurs ont apprécié la stabilité de l’engin, son moteur et sa batterie se trouvant sous la selle. Le centre de gravité est donc bas. Le freinage est aussi puissant puisqu’il s’arrête en 5 mètres à 25 km/h. Avec une charge de batterie, on peut parcourir 66 km. Son temps de charge est identique au Scott : un peu moins de 6 heures.

Voir sur le site de la marque Cube

Côté prix

Le prix des vélos électriques a augmenté entre 2016 et 2019. Ainsi, le magazine Que choisir constate que le prix moyen d’un vélo électrique a augmenté de 500 €.

Les points à vérifier avant d’acheter un vélo électrique

La batterie 

C’est simple, plus les Wh sont élevés, plus l’autonomie est grande. 600 Wh, c’est donc mieux que 300 Wh.

Le type d’assistance

Dans le pédalier : c’est mieux, l’assistance est proportionnelle. Dans la roue arrière : c’est une assistance tout ou rien et l’autonomie en pâtit.

Le couple

Plus le couple est élevé, plus la sensation de facilité est importante.

L’autonomie

Elle dépend de beaucoup de facteurs : les montées, le vent, la température (les batteries n’aiment pas le froid), la puissance importe aussi comme on l’a vu.

Les freins

On les choisit à disque et si possible hydrauliques.

Le poids

Peu important en raison de l’assistance, disons que c’est secondaire, sauf si on a besoin de monter des escaliers avec, par exemple.

Attention aux vols

Toujours retirer la batterie si le vélo est dans la rue et l’attacher avec deux antivols sera être la base côté protection. Bon point : un vélo électrique sans sa batterie semble peu intéressant pour les voleurs

Bon à savoir

En France, pour avancer avec un vélo électrique, il faut pédaler. Ce n’est pas la même chose aux États-Unis, par exemple, où sont vendus des « vélos » ou l’on peut replier les pédales et quand même avancer.

De la même façon, les vélos électriques sont bridés, on ne peut pas dépasser les 25 km/h… Ce qui, une fois de plus, est très différent des normes d’autres pays. Encore aux États-Unis, on peut trouver des vélos électriques qui sont de véritables motos. C’est par exemple le cas du HPC Scout Pro electric bicycle qui, lors d’un test sur route a atteint la vitesse de 90 km/h (57 MPh). La vidéo est disponible ici et c’est impressionant

Le test complet (article payant) est à retrouver sur le site du magazine.

Cet article vous a intéressé ? Pour nous soutenir, ça vous dérangerait de cliquer sur une pub ou ?

Merci c’est sympa pour nous.

Photo by frank mckenna on Unsplash