Conserver ses tomates : l’expérience dans la cendre.

test conservation tomate cendre

Nous avons testé la conservation des tomates dans la cendre. Une méthode alternative et low-tech très peu connue. Il faut juste de la cendre et des tomate. Cette technique écolo a été inventé en Afrique.

Comment tout a commencé

L’inventeur de cette méthode pour conserver des tomates dans la cendre est un agriculteur du  Burundi, sur la colline de Kabuyenge, à cinq kilomètres de la frontière tanzanienne. M Nduwimana cherchait une méthode pour conserver plus longtemps les fruits et pouvoir les vendre plus tard dans la saison quand ils se font plus rares et que les prix augmentent. Cette découverte selon le papier de Braza info s’est faite par hasard : « un jour, il a constaté que les tomates qu’il avait conservées près de ses bananiers, dans un tas de cendre, n’avaient pas pourri. » Le système est à la fois écologique low-tech et ne demande aucune énergie. Nous l’avons reproduit.

Notre test de conservation d’une tomate dans la cendre

Nous avons testé cette méthode de conservation écolo en utilisant une tomate cerise (non bio mais issue de l’agriculture raisonnée) arrivée à maturité. Habituellement, à température ambiante, ces tomates se conservent 4 à 5 jours avant de devenir molles et se détériorer.

Nous avons utilisé de la cendre d’un feu de cheminée que nous avons passé au tamis pour en soustraire les petits bouts de bois non consumés et autres parties qui risquaient d’abîmer l’enveloppe de la tomate. Comme on peut le voir dans les photos, la tomate a été conservée dans un verre rempli de cendre. Elle a ensuite été laissée dans la cuisine. Elle se trouvait au-dessus du réfrigérateur, elle n’était pas à l’abri de la lumière et subissait les aléas météo.

Conservation après plus d’un mois dans la cendre

Tomate conservé un mois dans la cendre au moment de sa sortie

Que se passe t’il après un mois dans la cendre ?  la tomate a été placée dans la cendre le 16 juin et en sortie le 18 juillet. Le fruit est fripée comme on peut le constater sur les photos, elle ne présente pas de trace de pourriture. Elle est légèrement plus molle, mais n’a pas la mollesse d’un fruit en train de se décomposer.

Test gustatif  de la tomate après un mois dans la cendre

Tomate conservée un mois dans la cendre. Aspect et gout.

Comme on peut le voir, pas de trace de pourriture à l’intérieur du fruit. La pulpe est assez belle. Mais côté goût c’est un peu différent, elle semble moins sucrée et a perdu de son acidité. Elle est un peu fade sans être farineuse pour autant. Comparativement à une tomate de cette variété récemment cueillie, elle a nettement moins de goût. Mais ces appréciations gustatives sont subjectives.

Bilan de notre expérience alternative de préservation des tomates

Première constatation : ça marche. La tomate se conserve plus longtemps, mais il nous a semblé qu’il ne valait mieux pas pousser l’expérience dans la durée. Notre test est très limité, il conviendrait que les jardiniers de France essayent cette méthode sur différentes variétés en faisant varier les conditions pour voir ce qu’il y a d’intéressant à prendre et ce que l’on peut améliorer. Si vous lisez cet article c’est que le sujet vous intrigue. Alors c’est à vous.

Quelques pistes sur la conservation des tomates dans la cendre…

Peut-on conserver les tomates très longtemps dans la cendre ?

Un Youtubeur canadien avait tenté de conserver, avec cette méthode naturelle, dans sa cave, des tomates et d’autres légumes. Il a laissé les légumes six mois avant de vérifier leur état. SPOILER ALERT : ça n’a pas fonctionné et les végétaux étaient desséchés, et impropres à la consommation.

Conserver les tomate dans la cendre au Canada

Conservation des tomates dans la cendre : une étude scientifique.

Une expérience menée par une équipe de chercheurs nigérians visant à conserver des tomates vertes dans la cendre pendant 28 jour montre que ce système de préservation alternatif n’est a priori pas dangereux et a son intérêt. L’étude se conclut ainsi : « La cendre a montré de bons indices de stockage en termes d’attributs sensoriels, d’humidité ou de poids d’incidence de la pourriture et de certaines des qualités telles que le lycopène et le bêta-carotène(…). Par conséquent, la cendre de bois pourrait être appliquée dans la manipulation ou le stockage post-récolte des tomates vertes mûries dans des conditions ambiantes pendant 28 jours. »

L’article est paru dans le Journal of Experimental Agriculture International est gratuit et se trouve à cette adresse

Cet article peut vous intéresser

Les méthodes classiques pour conserver les tomates.

Au frais, mais dans la cave à vin

On met machinalement les tomates au frigo comme de nombreux fruits et légumes, dans le bac inférieur du réfrigérateur. Mais les tomates perdent leur goût et leur odeur avec le froid. Pour garder leur saveur on l’idéal est de les conserver à 12 degrés dans une cave à vin par exemple ou dans une cave saine. Les fruits doivent respirer les placer dans une corbeille ajourée semble une bonne solution.

Dans des bocaux

On peut faire cuire avec de l’huile d’olive de l’ail des oignons les tomates durant l’été eu l’automne. Cuisinées ainsi, elles serviront de base pour les sauces tomate des pizzas des pâtes durant l’hiver. On les place dans de bocaux que l’on stérilise ou on place ces purées au congélateur.

Conserver ses tomates au congélateur

Congeler des tomates crues, coupées en morceaux ou entières est possible, mais lorsqu’on les décongèle, elles perdent leur texture fraiche, sont molles. On s’en servira donc comme des tomates cuites en base pour ses recettes. On peut aussi cuisiner des tomates farcies et les congeler

Laisser un commentaire